LUCY_HEADER_parcours.jpg
logo

infographie

Métaverses : où seront les marques

dans le parcours client ?

Loading PDF…

Lire en ligne

Télécharger

Si les Métaverses s’annoncent comme des mondes virtuels pour jouer, travailler, partager, se former … ils préfigurent également un nouveau canal de vente et de relations avec les consommateurs, en complément des canaux physiques et digitaux existants. Ils vont donc s’inscrire naturellement dans les stratégies multicanales opérées par les marques et seront l'occasion de décliner des leviers déjà connus : publicité, influence, vente de produits, collecte de données…et d’en tester d’autres, ouvrant des perspectives nouvelles. 

 

Mais avant, il est nécessaire de comprendre quelles sont les étapes du parcours client relatifs à l'usage des Métaverses. Nous en avons identifié 5 (en plus de l'équipement initial requis : casques, lunettes et équipements informatiques…) : 

 

Étape 1 : choisir un (ou plusieurs) Métaverses

Il existe déjà plus de 100 Métaverses en projet à l'heure où nous rédigeons cet article. Certains sont généralistes, d'autres spécialisés dans les jeux, la création d’évènements, les contenus pédagogiques, les plateformes d’achat… Chaque Métaverse dispose de sa propre stratégie pour générer son audience (un mix entre un centre commercial et un réseau social ou un jeu et des boutiques…) et les marques semblent avoir une place à jouer pour bénéficier de cette audience grandissante, avec notamment des accords ou des collaborations pour proposer des contenus exclusifs, présenter des produits en avant-première, organiser des évènements...

 

À la grande différence d'un site internet, l'accès à un Métaverse risque d'être plus complexe qu'un simple clic puisqu'il faudra y construire sa vie numérique (comme nous allons le voir dans les prochaines étapes) pour pouvoir y évoluer et bénéficier du potentiel proposé.

La création et la fidélisation de communautés ressemblera donc probablement à celle des réseaux sociaux ; les premiers écosystèmes ouverts ont d’ailleurs déjà pris de l’avance et préfigurent une autre manière de penser ces réseaux et bien sûr, une autre manière de les exploiter.   

 

Les pionniers du Web1 et 2 se souviendront des batailles d'exclusivité qui avaient eu lieu lors de leur lancement, et plus proche de nous, la compétition qui s'opère aujourd'hui encore pour proposer des contenus originaux afin de se démarquer. Nul doute que les Métaverses susciteront une émulation de même nature.

 

 

Étape 2 : créer son avatar

Pas d'utilisation possible d'un Métaverse sans disposer d'un avatar. Plusieurs options sont alors proposées aux utilisateurs pour créer le leur :

- soit par le biais du Métaverse choisi,

- soit par des applications tierces comme https://readyplayer.me/fr ,

- soit par des prestataires « de la vraie vie » qui proposent de scanner le corps et le visage pour une représentation virtuelle « au plus juste » comme https://effigy-3d.com.

 

Une fois cet avatar créé, il sera possible de le personnaliser avec les vêtements de son choix et de lui donner une identité représentative suffisamment forte pour un impact maximum sur les néo-utilisateurs des Métaverses. Si la création d’avatar est maintenant presque aussi aisée que de créer une adresse mail hier, il reste un grand nombre de questions qui restent en suspens, notamment l'interopérabilité des avatars ainsi créés et par conséquent la possibilité de les utiliser, de manière transversale dans tous les métavers… rien n’est moins sûr. 

 

 

Étape 3 : créer un compte de crypto-monnaies

Pas la peine de chercher un distributeur de monnaies fiduciaires dans un Métaverse, seules les crypto-monnaies sont acceptées pour la majorité des métaverses existants et plus précisément, la crypto-monnaie ou le jeton du Métaverse choisi (SAND pour The Sandbox ou MANA pour Decentraland etc…) 

Malgré l’engouement pour les monnaies virtuelles, ouvrir un compte de crypto-monnaies pour le grand public n’est malheureusement pas aussi simple que l’ouverture d’un compte sur une banque en ligne. Les choses vont bien évidement évoluer rapidement et les marques pourront choisir l’emplacement le plus approprié pour y déposer coupons de réduction, promotions, tokens… avec des avantages concurrentiels afin d’orienter les premiers achats des consommateurs du Métaverse.    

 

 

Étape 4 : améliorer son expérience

Soigner son apparence et son image et se faire plaisir va, avec les metaverses, devenir plus simple que dans la vraie vie  : vêtements et accessoires (même de luxe) immobilier, décoration, automobile… même des yachts… Dans ces univers virtuels, il sera en effet possible de tout acheter ou presque … sans sortir de chez soi !  Les marques et leur capacité à vendre dans les Métaverses vont ainsi pouvoir s'exprimer pleinement par le biais de boutiques virtuelles proposant des biens tout aussi virtuels, des NFTs, des showrooms pour communiquer et valoriser leur image de marque auprès de publics nouveaux.

Mark Zukerberg considère même que le marché des ventes de biens virtuels sera pratiquement équivalent à celui des biens physiques… Sans compter que ce mouvement peut s’amplifier avec les jeunes générations qui penseront que consommer « virtuel » est meilleur pour la planète ! 

 

 

Étape 5 : les autres interactions avec les marques

Limiter les opérations dans le Métaverses à du eCommerce 3.0 est très réducteur.

Nous avons déjà identifié 100 campagnes marketing qui permettent d'imaginer un grand nombre de leviers différents, et ce n’est que le début : publicité, influence, production de contenus, création de trafic vers des points de vente physiques, ventes hybrides pour garder un pied dans la réalité et séduire les plus prudents, collecte de données… Une nouvelle stratégie adaptée aux metavers est née et une nouvelle relation client est à inventer.  

 

 

 

logo

V 1.5.0